Qu’est-ce qu’une traduction libre ?

Date : Tags :

La traduction libre également appelée traduction simple est un procédé de traduction qui concerne n’importe quels textes ou types de documents qui n’ont pas une valeur officielle et pour lesquels une traduction assermentée, c’est-à-dire réalisée par un traducteur expert, n’est pas nécessaire. La traduction libre est une transposition d’un texte d’une langue à une autre. Contrairement à la traduction assermentée, elle ne se matérialise pas par l’apposition d’un cachet du traducteur. Les traductions simples doivent néanmoins être effectuées par des traducteurs professionnels qualifiés et spécialisés dans le domaine du document à traduire, par exemple en Ressources Humaines, en finance, en commerce et marketing, ou encore dans le domaine juridique. De plus, ces professionnels de la traduction doivent obligatoirement traduire vers leur langue maternelle.

Quels sont les documents concernés par la traduction libre ?


La traduction libre est valable pour tous types de documents et supports n’ayant pas de valeur légale et n’exigeant pas de ce fait une traduction jurée. Elle est le plus couramment utilisée dans le domaine des Ressources Humaines par exemple pour les contrats de travail, les avenants, les attestations d’employeurs. La traduction non jurée est aussi utilisée fréquemment dans le commerce et le marketing pour les appels d’offres, les plaquettes publicitaires et notices, la communication interne dans les entreprises. Les domaines juridiques et financiers sont aussi concernés par ce procédé de traduction simple, c’est le cas par exemple pour les contrats, les jugements, les rapports d’audits et de gestion.
Pour tout projet de traduction Il est donc conseillé de se renseigner au préalable afin d’opter pour une traduction simple ou une traduction assermentée de vos documents, selon vos besoins.

Qui est compétent pour effectuer une traduction libre ?


Les traductions libres sont effectuées par des traducteurs professionnels qualifiés et indépendants. Le respect des normes qualités imposent que les traducteurs soient diplômés d’une école de traduction et qu’ils maîtrisent les divers outils de traduction et de recherches. Par ailleurs, les traducteurs doivent justifier d’un minimum de 5 ans d’expérience et d’une formation supérieure dans le domaine pour lequel ils interviennent lors de la traduction de vos documents, à savoir des formations universitaires dans les secteurs RH, juridique, financier, comptable, technique... Les traductions simples doivent également faire l’objet d’une relecture par un second traducteur afin d’éviter toute faute de frappe ou tout contre-sens et elles sont soumises, comme tout document à traduire, au principe de confidentialité.


Compte tenu de la valeur non officielle de la traduction simple, vous pouvez transmettre par e-mail votre document à traduire, quel que soit son format : PDF, Word, Powerpoint, Excel, etc. La livraison de cette traduction libre s’effectue par e-mail. Le délai ainsi que le tarif appliqué dépendent de la langue ainsi que de de la taille du document et doit figurer sur un devis personnalisé. Si vous souhaitez obtenir un tarif pour une traduction libre, cliquez sur le lien ci-dessous et laissez-vous guider en remplissant les champs et en joignant votre document, nos équipes vous feront parvenir un devis gratuit dans les meilleurs délais.

 

À lire également

Quelle est la procédure de l’apostille ?

Date : Tags : ,
L’apostille est une forme de légalisation simplifiée qui consiste en l’apposition d’un cachet rectangulaire par la Cour d’Appel dont dépend le document. Ce cachet revêt toujours la même forme. Instaurée par la Convention de La Haye le 5 octobre 1961 et ratifiée par la France en janvier 1965, l’apostille a supprimé l’exigence de légalisation des actes publics entre les pays signataires. Cette apostille atteste de la conformité du document au regard de la législation française. Il s’agit d’une procédure de légalisation qui certifie la provenance d’un acte public ainsi que l’authenticité de la signature et de la qualité de l’autorité de délivrance.

Les 5 langues les plus utilisées dans le monde des affaires

Date : Tags :
Toute entreprise cherchant à s’internationaliser, et donc à s’implanter sur un ou plusieurs marchés étrangers, se doit d’avoir conscience des différents cadres linguistico-culturels dans lesquels elle sera amenée à évoluer. En effet, bien qu’il existe actuellement plus de 6900 langues différentes, opérer un choix parmi celles-ci afin de définir une véritable stratégie de localisation est crucial pour communiquer au mieux avec le public visé. La première étape étant de définir clairement vos objectifs macroéconomiques et votre public-cible. Peut-être aussi pouvez-vous vous renseigner sur les différentes langues utilisées par vos concurrents pour essayer de dégager des tendances. Cela peut sembler fastidieux, mais nous avons réunis ici les 5 langues les plus utilisées dans les communications commerciales internationales pour vous aider au mieux dans cette démarche.

Comment faire traduire un Kbis ?

Date : Tags :
Lorsque votre société évolue à l’international ou que vous envisagez de développer votre entreprise à l'étranger, il est souvent nécessaire de fournir certains documents officiels pour des raisons administratives. Parmi ces documents, le KBIS (extrait du Registre du Commerce et des Sociétés) est l'un des plus importants en France. Si vous devez faire traduire un KBIS dans une autre langue, voici quelques conseils pratiques pour vous aider à mener à bien cette tâche.